Pourquoi suis-je devenue art-thérapeute ?

J’ai été interviewée mercredi matin dans le cadre d’une enquête-métier ; un exercice très instructif pour mettre en lumière les raisons pour lesquelles j’ai choisi de faire cette reconversion professionnelle. Merci à elle !

Devenir art-thérapeute s’est imposé à moi comme une évidence en début d’année 2015, alors que je cherchais à renouer avec la créativité et que je me rendais compte à quel point j’aimais aller vers les autres. J’avais à l’époque la charge de stagiaires, et j’appréciais les aider dans leur construction de chemin professionnel.

C’est sans doute pourquoi je suis aujourd’hui spécialisée dans l’épanouissement au travail et dans un métier choisi, que ce soit seule ou avec Projets d’Avenir. Je souhaite apporter aux autres de l’aide à des moments difficiles de leur vie, des axes de compréhension, un soutien et une écoute.

Je considère que chaque être a les clefs en lui-même, même s’il n’en a pas conscience, et je veux aider à tirer sur le bon fil pour dénouer les liens qui entravent. Par mes outils, mes exercices, mon ressenti aussi, j’offre la possibilité d’explorer au plus profond de soi, au plus intime et au plus juste, par le biais de l’expression créative et artistique, libérée du mental et de l’ego.

L’art-thérapie est la méthode que je trouve la plus adaptée, car je n’analyse pas, ni ne trouve, ou ne décide à la place des gens, où sont les nœuds de leur vie. Je ne veux pas me substituer à eux dans leur compréhension personnelle de leur parcours de vie ni faire le travail sur soi à leur place.

Je suis convaincue par le fait que chacun est le mieux placé pour savoir ce qui est bon pour lui. Je veux juste donner l’opportunité et le coup de pouce qui permet de se reconnecter à ce soi profond libéré de ses carcans, et proposer de regarder les choses sous un autre angle de vue.

Enfin, je trouve que les gens manquent de joies plus légères, voire enfantines, de conscience de leur propre créativité, et pensent qu’ils n’ont plus le droit à l’émerveillement parce qu’ils sont adultes. Je veux redonner un peu de magie aux gens, leur offrir la possibilité de redécouvrir qu’elle est en eux. Que tout le monde, quel que soit son âge, a un pouvoir créateur entre ses mains, pouvant même aller jusqu’à soigner ses propres blessures.

Je veux les aider à redévelopper leur capacité d’imagination, et d’apprendre à voir le monde, et leur vie, plus belle qu’ils ne le croyaient. Je vois ça comme une mission personnelle : leur offrir la possibilité d’ouvrir les yeux avec émerveillement sur le monde qui les entoure, pour réaliser que tout est possible.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Pourquoi suis-je devenue art-thérapeute ?”

  1. Merci Alexandra pour cet article avec lequel j’adhère totalement. Engagée dans un travail social d’accompagnement de familles en grandes difficultés, j’expérimente au quotidien la souffrance, l’absence de désir, le découragement et le manque de reconnaissance et de confiance en soi. Dans ce monde troublé il est urgent de redonner un sens à sa vie, d’être capable de rêver à nouveau, s’émerveiller devant un sourire d’enfant mais le chemin est long et douloureux pour certains d’entre nous. Vos présences sont nécessaires auprès de ces personnes mais toutes n’ont malheureusement pas accés à vos aides et soutiens. Je crois profondément au pouvoir de chacun de se sortir de son carcan mais encore faut il que des professionnels comme toi aient accés à ces gens pour les soutenir dans leur démarche personnelle.
    Amicalement. Ghislaine Gibert.

Laisser un commentaire